événements


Evenements


Des rendez-vous entre professionnalisme et convivialité pour partager la chanson chorale tout au long de l’année, à 60 ou à 1000, à Troyes, à Sète ou ailleurs.


Voir les événements

Partitions


Editions


Un catalogue exclusif sans cesse renouvelé de plus de 700 chansons harmonisées pour chœurs et groupes vocaux.



Voir le catalogue

Formations


Formations


Des ateliers adaptés aux besoins de ceux qui pratiquent la chanson chorale et qui désirent se perfectionner et développer leurs talents.



Voir les formations

Le Projet


Chanson Contemporaine donne un sens à l’expression “chanson chorale” : un projet centré autour de la culture de la chanson pour le monde choral et des passerelles entre les mondes professionnel et amateur.




Le projet

Un petit week-end en famille, à Carrières-sur-Seine

La famille qu'on veut construire, la famille et ses personnages, la famille humaine... A deux pas de la Seine, les 14 et 15 mars, 125 choristes ont chanté avec passion les trois facettes d'une institution qui nous tient à cœur.

Répertoire :
"Grand-mère", de Jacques Brel, harmonisé par Brice Baillon et dirigé par Bruno Berthelat.
"On saura pas", de Thibaud Defever et Isabelle Haas, harmonisé par Christophe Allègre et dirigé par Fabrice Pereira.
"Tout's manières", de Michèle Bernard, harmonisé par Jean-Luc Michel et dirigé par Bruno Berthela

Carriere1PAudoussetLes tatas altis et les cousins basses, les tontons ténors et les petites cousines sopranes. Ils étaient tous là ou presque pour le 9e week-end chantant organisé par la chorale Dédicace à Carrières-sur-Seine, les 14 et 15 mars. Un week-end résolument "famille", dont attestait une déco soignée, dans le hall et la grande salle du collège des Amandiers, avec ses ribambelles de petits personnages découpés et sa magnifique fresque en art naïf. Chaque choriste a même eu droit à un jeu des sept familles comme cadeau-souvenir.

De fait, on se sentait un peu chez soi durant ses deux jours, comme dans un moment d'intimité. Avec 125 choristes inscrits, le week-end, bien managé par Jean-Claude Chauveau, coordinateur, et Christine Bogé, présidente, n'a pas fait le plein. Il faut dire qu'il s'inscrivait au cœur d'une saison chargée pour Dédicace, sur le point de fêter ses 15 ans en juin et d'organiser sa 2e semaine chantante en juillet à Sète..

Carriere2PAudousset

Chanter la famille, c'est parfois évoquer des personnages hauts en couleurs. Avec "Grand-mère", de Jacques Brel, on est servi ! Dans cette chanson, la supposée aïeule du grand Jacques y apparaît comme une maîtresse-femme, une vraie commandante. Pour la dépeindre, pas d'autre solution que "lâcher les chevaux, d'interpréter et de jouer des personnages, jouer avec les mots" selon Bruno Berthelat, à la direction de ce premier titre. Avec un humour mordant, Brel éreinte une société hypocrite, attachée aux grands principes pour mieux les piétiner. Un vrai vaudeville, à la chute imparable...

Changement d'ambiance avec "On saura pas", chanson tendre et cocasse sur les hésitations d'un jeune couple face à la vie à deux. L'auteur n'est autre que Thibaud Defever, chanteur du groupe "Presque oui", qui jouera pour les choristes en soirée. A la direction, Fabrice Pereira insiste sur le côté sentimental, pudique et léger de ce titre très bien écrit, poétique, bourré d'humour : "Tant qu'on n'aura pas pris la mouche, pour trois fois rien d'poil dans la douche, on saura pas pour toi et moi..." Tout cela, "c'est la construction du bonheur, sans quoi l'amour reste un peu fragile" commente Fabrice. De la sensualité pour les femmes, un ton plus direct pour les hommes, et un climat intime, façon soirée au coin du feu, voilà pour le décor.

"Tout's manières", le troisième titre, signé Michèle Bernard, se situe plus dans la "famille d'humanité". C'est une ode à la vie, à l'entr'aide, à l'urgence de s'aimer pendant qu'il est encore temps : "Demain on s'ra vieux, demain on s'ra mort, serre-moi plus fort". Pour le rendre plus vivant, Bruno invite à y engager tout le corps, par la danse, style Macarena. Et à suivre une progression, afin d'accentuer les contrastes, comme le sac et le ressac d'une "mer qui va monter"..

Carriere3PAudousset

En veillée, les choristes vont se régaler d'un bout à l'autre en spectateurs privilégiés de Thibaud, seul en scène, accompagné de sa guitare, dont il joue à la perfection. Un chanteur d'une sincérité absolue, expert en autodérision, tendresse et poésie, sur ses petites chroniques du quotidien et ballades romantiques. "Presque oui" un nom à retenir...
Dimanche matin, c'est sans chaises ni partitions que les choristes retrouvent la salle de répétition et la suite des aventures de "Grand-mère". L'apprentissage n'en perd pas son efficacité, au contraire. Parce qu'il y a un échange : on lit l'expression sur le visage de ses voisins, on y met des pas de valses, des mouvements. De même, le texte de "On saura pas", soutenu par des gestes, des postures, se mémorise mieux. Le côté fragile et sensible de la chanson prend corps. Sur "Tout'manières", des frissons nous saisissent, l'émotion jaillit. "Cette chanson, c'est la vie" dit Bruno. "Bien sûr qu'il y a des chagrins, mais il faut continuer à vivre."

Unanimes dans les éloges, Caroline Sence, au piano, et les deux chefs ont salué "un chœur réceptif et très investi dans le chant", au cour de ce week-end, sur un répertoire adapté et un très bon état d' esprit. Monique et Thierry, venus du Havre pour la première fois à un week-end de CC, ne les démentiront pas : "Même si on ne retient pas tout, cette façon d'apprendre, pas scolaire, plus ludique, permet de se sentir plus à l'aise dans le chant. Les chefs de chœur sont très bons. Nous avons envie de refaire..."

Reportage de Jean-François VAIZAND

Reportage photos de P. Audousset

Plus d'infos


Thibaud Defever du groupe presque oui, était l'artiste invité de ce week-end chantant

 


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte