événements


Evenements


Des rendez-vous entre professionnalisme et convivialité pour partager la chanson chorale tout au long de l’année, à 60 ou à 1000, à Troyes, à Sète ou ailleurs.


Voir les événements

Partitions


Editions


Un catalogue exclusif sans cesse renouvelé de plus de 700 chansons harmonisées pour chœurs et groupes vocaux.



Voir le catalogue

Formations


Formations


Des ateliers adaptés aux besoins de ceux qui pratiquent la chanson chorale et qui désirent se perfectionner et développer leurs talents.



Voir les formations

Le Projet


Chanson Contemporaine donne un sens à l’expression “chanson chorale” : un projet centré autour de la culture de la chanson pour le monde choral et des passerelles entre les mondes professionnel et amateur.




Le projet

Nantes, un week-end chantant humaniste avec Julie Rousseau et Pascal Mary

Chaleureusement original ! Voilà les deux mots que l’on pourrait retenir s’il fallait résumer la quatrième édition du week-end chantant qui s’est tenue les 7 et 8 janvier 2015 aux portes de Nantes. En partenariat avec Chanson Contemporaine, l’événement était organisé par Les Frappés du Sol, nouveau nom de scène du Chœur Nantes Atlantique, dévoilé à l’occasion du week-end par la présidente de l’association Evelyne Rouxel.

Répertoire :
"Aime déjà" de Pascal Mary, harmonisé par Christophe Allegre et dirigé par Bruno Berthelat.
"Peti mouin" de Julie Rousseau, composé par Remy Galichet, harmonisé et dirigé par Sylvain Tardy.
"La première heure" co-écrite spécialement pour le week-end chantant par Julie Rousseau et Pascal Mary, musique et harmonisation de Martin Le Ray, dirigé par Bruno Berthelat.

 

Nantes 1 Stephane Synodinos


Accueillis dans la bonne humeur par une trentaine de bénévoles à l’organisation sans faille après deux mois de préparation intense, 230 choristes venus de 15 départements ont profité de la salle Hippolyte Derouet aux Sorinières, transformée le temps du week-end en cocon musical aux accents printaniers de vert et fuchsia. Une décoration naturelle et pétillante en accord avec l’univers des deux artistes invités…

Car oui, fait unique dans l’histoire des week-ends chantants, ce sont bien deux artistes de la chanson française, Julie Rousseau et Pascal Mary, qui ont accepté de partager leur répertoire… et leur enthousiasme ! Réunis pour l’occasion par Martin Le Ray, directeur artistique des Frappés du Sol, les deux auteurs compositeurs interprètes ont permis au chœur de découvrir leur sensibilité commune à travers trois chansons.

Harmonisé par Christophe Allègre, le premier titre, "Aime déjà" de Pascal Mary, poésie acide sur la peur de l’engagement, est dirigé par Bruno Berthelat. Energique et fédérateur, il parvient rapidement à faire naître une unité parmi les choristes, ici les yeux fermés pour mieux servir le chant, là un pas de danse pour mieux rythmer les mots.

 

Nantes 2 Stephane Synodinos.jpg

Inspirée par les œuvres de l’écrivain haïtien Jacques Roumain, la deuxième chanson, "Peti mouin " de Julie Rousseau, évoque la misère parisienne d’un homme créole séparé de son fils. Sur une musique faussement tendre de Rémy Galichet, le titre profite d’une harmonisation de Sylvain Tardy… exceptionnellement présent, avec un plaisir non dissimulé, en remplacement spontané de Blandine Deforge, retenue en dernière minute.

Restait la question du troisième titre… Julie Rousseau ou Pascal Mary ? Dilemne résolu de la plus belle manière avec un cadeau exceptionnel aux choristes, une chanson inédite, "La première heure", co-écrite spécialement pour l'occasion par Julie et Pascal sur une musique et une harmonisation de Martin Le Ray ! Evoquant ces premières fois que l’on n’oublie jamais, l’œuvre mêle habilement solistes et choristes autour d’un thème aussi intime qu’universel.

 

Nantes 3 Stephane Synodinos.jpg

Portée par les accompagnements au piano de Mathieu Poterie, la répétition du samedi s’achève dans une ambiance studieuse mais détendue. Bruno Berthelat nous confie : « Les chansons choisies ce week-end sont relativement peu connues, donc les choristes ont besoin de les découvrir avant de se les approprier, mais cela se fait dans la bonne humeur… et on peut dire maintenant que la glace est brisée ! ».

Le samedi soir, les choristes redeviennent spectateurs d’un double concert très réussi et manifestement apprécié. Chaleureux, tendre, parfois grinçant, Pascal Mary présente son nouveau spectacle "Tout compte fait" dans l’intimité d’un piano-voix, avec des interventions pleines d’humour. Julie Rousseau, entre énergie communicative et émotion à fleur de peau, prend ensuite possession de la scène avec son nouveau spectacle "Le Visage de River". Quelques duos entre Julie et Pascal achèvent de nous convaincre, s’il en était besoin, de leur complicité !

 

Nantes 4 Stephane Synodinos.jpg

Le dimanche matin, l’apprentissage des chants prend une nouvelle dimension grâce aux interprétations des deux artistes la veille au soir. Sylvain Tardy explique : « Hier, les choristes étaient très concentrés, dans une ambiance sympa mais plutôt feutrée. Les concerts ont donné du sens aux titres, cela leur permet de mieux apprécier les textes et les harmonisations ! ».

Les choristes, novices et confirmés, prennent de l’assurance et s’approprient encore les trois titres tout au long de cette deuxième journée, jusqu’au moment de l’aubade donnée devant une cinquantaine de personnes venues savourer et longuement applaudir le fruit du travail passionné de Julie Rousseau, Pascal Mary et du chœur éphémère.

 

Nantes 5 Stephane Synodinos.jpg


Julie nous confie à la fin : « En tant que chef de chœur, je suis habituée au travail des choristes, mais je garde un émerveillement pour les chants portés par les chœurs ! Toutes ces identités ensemble donnent une plus-value à la chanson, parfois même une renaissance. Je me sens comme portée par des musiciens ! ». Et Pascal d’ajouter : « Etre en harmonie, tous ensemble, c’est fort en émotions. Et émouvant que d’autres chantent mes chansons. Je ne rêve plus que de faire des week-ends chantants ! ».


C’est sur ces paroles touchantes que s’achève ce week-end chantant hors-norme. L'événement aura permis aux participants de découvrir deux artistes sensibles, aussi talentueux que généreux, jusqu’à offrir un hymne dont les notes et les mots résonneront encore longtemps : « C’est toujours le premier jour du temps qu’il nous reste, maintenant n’a jamais deux fois la même adresse ».

Reportage de Florent Drapier
Reportage photos de Stéphane Synodinos

Plus d'infos

 

 


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte