Des airs pop folk qui résonnent jusqu’à Paris

 

La destination répertoire de l’édition 2018 des Nuits de Champagne est connue depuis le mois d’avril. Si les artistes mis à l’honneur sont clairement identifiés, il n’en est peut-être pas de même pour la thématique. Pour la seconde année consécutive, le festival opte pour une édition intergénérationnelle, entremêlant de plusieurs auteurs-compositeurs-interprètes liés par un univers artistique commun : « la Pop folk ». Ce genre musical, originaire des terres d’Amérique du Nord, a pourtant réussi à s’exporter jusqu’en France, où Francis Cabrel, amateur du genre, a su s’appuyer sur sa source d’inspiration, Bob Dylan pour nous offrir ses magnifiques airs.

 

 

IMG 20180502 153908

Les codes repris par la pop folk s’appuient sur des émotions partagées. L’intensité des mots prend toute sa place à travers cette musique. Et on le comprend lorsqu’on sait que Dylan a obtenu le prix Nobel de littérature pour ses écrits. Grâce à des textes enjoués de poésie, ou bien en partageant des moments de la vie, des engagements et des combats, les trois artistes mis en avant savent raconter une histoire.

Cette édition sera alors l’occasion de relier deux genres musicaux pourtant si distincts et distants : le folk –dont la guitare en est l’instrument de prédilection- et la chanson polyphonique ; une manière de montrer que rien n’est incompatible, d’autant plus au sein du laboratoire qu’est l’Atelier Choral. Face à un chœur aussi puissant qu’attendrissant composé de 900 hommes et femmes, les guitares proposeront des mélodies contrastées, de l’engagement généreux à la poésie tendre.

De plus cette année, les choristes se s’essaieront à la langue anglo-saxonne. Mais pas d’inquiétude à ces Messieurs-dames qui redouteraient la langue de Shakespeare, comme pour chaque édition, les partitions et enregistrements seront à leurs côtés pour les accompagner dans leur apprentissage.

 

IMG 20180503 094437Dans le cadre de l’édition 2018 des Nuits de Champagne, l’équipe artistique de Chanson Contemporaine s’est retrouvée durant trois jours, du premier au 3 mai, pour son second séminaire d’écriture annuel. Chefs de chœur, pianistes ou guitaristes accompagnateurs, harmonisateurs, régisseur, réalisateur… les membres de l’équipe, originaires des quatre coins de la France, se sont donnés rendez-vous à la Manufacture Chanson, à Paris, afin de terminer l’écriture et l’harmonisation de la vingtaine de titres qui alimenteront les spectacles du Grand Choral et de l’Aube à l’Unisson. Bob Dylan, Francis Cabrel, Fred Pellerin... les choristes auront le privilège d’interpréter des titres de chacun de ces auteurs-compositeurs. Tout au long de ce séminaire, l’équipe dirigée par Brice Baillon, directeur artistique, a passé en revue chaque partition harmonisée, en échangeant idées et conseils.

La destination répertoire de ces Nuits de Champagne n’est dévoilée que depuis avril, mais un gros travail d’harmonisation a déjà été réalisé en amont. Pour ces trois jours de séminaire, l’objectif était simple : finaliser chaque arrangement vocal. Tous les détails ont été minutieusement étudiés. La superposition des voix, les ajouts rythmiques, un choix de phonèmes appropriés, rien n’a été laissé au hasard par notre équipe d’experts mélomanes. Tout a été fait de manière à respecter au mieux l’univers de chacun des artistes à l’honneur cette année.

Malgré la charge de travail, c’est une ambiance détendue qui a régné pendant ces trois jours. Autour de la grande table, chacun apporte ses propositions, toutes les voix sont reprises, seules ou en tutti. Tous les membres de l’équipe ont pu s’imprégner des mélodies de piano et de guitare qui résonnaient dans la pièce.

Cette session de travail était aussi une découverte pour le petit dernier à avoir rejoint la bande, Benjamin Riez. Ce jeune musicien et chef de chœur nordiste, qui a notamment pu s’exercer pour sa première direction du week-end chantant de Saint-Saëns, a intégré l’équipe artistique pour cette édition, à la fois en prêtant sa voix pour les enregistrements des outils d’apprentissage des ténors, mais également en tant qu’accompagnateur de l’Atelier Choral derrière sa guitare.

 

Serez-vous de la partie ?... En scène ou en salle, nous espérons vous accueillir lors des Nuits de Champagne. Si du côté des pupitres de femmes, une liste d’attente est déjà créée, il reste encore des places à prendre pour ces messieurs qui souhaiteraient devenir choristes du Grand choral...

 


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte