Le Chœur de l’Aube, formidable outil pédagogique au service des collégiens et de leurs professeurs

A l’occasion de la première répétition du Chœur de l’Aube 2018, le 26 juin dernier, voici le témoignage de Marie Riegel, professeure de musique en collège, fidèle du Chœur de l’Aube, sur ce que celui-ci représente pour les collégiens chanteurs et son intérêt pédagogique pour les enseignants… Ses propos soulignent l’importance de cette belle initiative qui s’avère bien plus qu’un concert polyphonique !

"Grandiose, génial, extraordinaire, inoubliable, le kif !" Dans la bouche des jeunes, les superlatifs ne manquent pas au sortir de chaque session du Chœur de l'Aube. Et si la magie opère à chaque fois, si un plaisir musical partagé inouï va de pair avec cette rencontre musicale hors du commun, c'est bien que chacun y trouve son compte : les collégiens chanteurs bien sûr mais aussi (peut-être le soupçonne-t-on moins) tous les professionnels qui mènent ce projet. Car quel meilleur terrain pédagogique peut-on trouver pour faire évoluer nos élèves ?

IMG 4663A l'heure des réseaux sociaux, d'aucuns seraient tentés de penser que les ados ne s'expriment plus, qu'ils ne communiquent plus que virtuellement, qu'ils n'ont plus les mots. Même s’il y a sans doute là matière à réflexion, il suffit de vivre l'expérience du Chœur de l'Aube pour constater le contraire ! Le langage qu'est la musique permet à chacun d'exprimer des sentiments, de jouer avec les mots, d'être vecteur d'émotions. Et quand en plus, malgré leur jeune âge, ils se retrouvent sur scène dans des conditions logistiques et techniques professionnelles (expérience qui restera pour beaucoup d’entre eux unique dans leurs vies), ce moyen d'expression est alors transcendé. C'est d'ailleurs précisément cette motivation (condition fondamentale au plaisir d'apprendre) qui va leur permettre de dépasser leurs peurs et leurs difficultés, et d’être ainsi mis en situation de réussite : "j'y crois pas ! Je l'ai fait !"

Parce qu'en effet, il faut le faire quand même… Entourés par la grande bienveillance dont font preuve les chefs de chœurs et les professeurs, on voit nos élèves persévérer, se surpasser, recommencer et avoir de l'exigence envers eux-mêmes. C'est certainement une expérience fondamentale pour leur vie future et pour les objectifs qu'ils seront amenés à se donner.

Notons enfin que la découverte d'un répertoire est aussi, à chaque fois, un moment d'émerveillement pour nous, pédagogues et musiciens. Passés les premiers préjugés (s'il en est), les enfants se glissent avec délices dans les univers d'artistes qu'ils n'auraient probablement pas explorés de leur propre initiative. Et comme cela finit toujours par ce moment incroyable de communion entre le public et les jeunes, on se dit que le rôle de passeurs est un bien chouette métier. Quand, par le biais du plaisir brut, du simple bonheur d'être ensemble, on contribue à les faire grandir, que l'on atteint des objectifs pédagogiques si multiples, et que surtout, surtout, on fait vibrer collectivement les humains entre eux, que souhaiter de plus ?

 

Marie Riegel, professeure de musique en collège

 Sans titre

 

Retrouvez les échos de la première répétition du Chœur de l’Aube, le mardi 26 juin dernier, lors de laquelle les collégiens chanteurs ont découvert le répertoire de Bob Dylan, Francis Cabrel et Fred Pellerin qu’ils vont interpréter. Vous entendrez successivement les propos de Dominique Grocaut, professeur de musique au collège St-Bernard à Troyes, d’élèves du collège St-Bernard, du collège d'Aix-en-Othe, ou encore du collège Pierre Brossolette à La-Chapelle-St-Luc, ainsi que de Fabrice Pereira, chef de chœur, et de Brice Baillon, directeur artistique. Reportage de Jean-Noël Flores.

Rendez-vous le lundi 22 octobre, à l’Espace Argence, pour l’Aube à l’Unisson avec le Chœur de l’Aube à 18h et 20h30. lien vers le site de la billetterie du festival.

 

Accéder à la billeterie

 

 


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte