Les 17 et 18 février, Itinéraire d’une escapade répertoire en Sologne

 Coordonnées point de départ : Longitude La Ferté-Saint-Aubin, Latitude Chœur en Val Sologne. Conducteurs avec permis « chef-pianiste » : Blandine Deforge, Martin Le Ray et Brice Baillon. Passagers : 350 sur la banquette arrière.

 Destinations : Garçon manqué, paroles et musique de Juliette, harmonisation de Brice Baillon, Sans toi, paroles de Zoé Gilbert, musique de Jean-Luc Fafchamps, harmonisation de Sylvain Tardy, L’autre Finistère, paroles et musique de Richard Ganivet, Jean-Philippe Nataf, Michael Rushton et Jean-Christophe Urbain, interprètes principaux Les Innocents, harmonisation de Martin Le Ray.

 

Voir l'album photo

 

Ils sont nombreux à avoir entrepris cet itinéraire concocté avec soin par le Choeur « La Rabolière » et « Tous les airs y sont ». Certains se sont demandé « qu’est-ce qu’on fout à Orléans ? », tous ont découvert que la voie des voix avait un joli point de départ et des destinations savoureuses.


Pour atteindre Garçon manqué, Brice a accompagné chacun des pupitres dans de nombreux lieux d’interprétation en passant par des rôles à jouer : les petites filles, les vautours, les sorcières au chaudron, les chasseurs, les danseuses de boîte à musique, les rugbymen, les Indiana Jones… Arrivés au bout du chemin, c’est une véritable épopée que les choristes ont vécu et ont donné à vivre à un public qui s’est bien amusé à sa découverte.

 

 

 

La route proposée par Martin pour regagner L’autre Finistère a été celle d’un endroit idéal que chaque choriste a pu visualiser, les yeux fermés avant de faire un détour par le rap, celui qui permet d’apporter le rythme nécessaire à ce flot de paroles déversé dans une belle polyphonie.


Sans toi était la destination la plus sensible de cet itinéraire. Blandine a réussi à amener chacun à trouver ses émotions pour trouver l’interprétation juste… l’étape du dimanche matin restera dans les mémoires, les larmes accompagnaient les notes pour amener ce chœur éphémère à transmettre toute la sensibilité de ce titre découverte. « Serrés à 350 dans une petite voiture » … personne n’avait envie d’échanger sa place tant cet itinéraire, aussi fatiguant puisse-t-il être, était un plaisir à vivre.

Cet article fait référence à une chanson disponible au catalogue du label Chanson Contemporaine… avez-vous trouvé laquelle ?

 

Reportage : Rachel Brzustowski


 


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte