A Loyettes, les 3 et 4 mars, la chanson rallume les étoiles

5D 73557 WECC LOYETTES 2018 03 0304 restitution Stephane SYNODINOS 2400fcPar la poésie, l’innocence et l’humour, Loyettes (Ain) a chanté la nature, l’homme et sa planète, ses craintes et ses espoirs. Un premier week-end chantant en tous points réussi grâce à la volonté de la chorale Accroche Choeur. Répertoire Capitale santé, d’Eric Toulis, harmonisé et dirigé par Brice Baillon Monsieur Toulmonde, d’Aldebert, harmonisé par Christophe Allègre et dirigé par Fabrice Pereira Rallumeurs d’étoiles, de HK et les Saltimbanks, harmonisé et dirigé par Brice Baillon Auprès de mon arbre, de Georges Brassens, harmonisé par Pierre Huwiler et dirigé par Fabrice Pereira.

 

 

 

Voir l'album photo

 

Environ 30 km à l’est de Lyon, Loyettes, dans l’Ain, accueillait son 1er week-end chantant, les 3 et 4 mars. « J’avais envie de faire découvrir cela à ma chorale, de leur faire partager ce plaisir d’être avec des gens heureux de chanter » raconte Maureen Kaehlin, chef de L’Accroche Choeur. Les 60 choristes mobilisés autour d’elle n’ont pas regretté. « Tous les retours sont positifs. C’est très émouvant et cela nous encourage à refaire l’expérience dans deux ans » ajoute-t-elle.


5D 72250 WECC LOYETTES 2018 03 0304 atelier samedi Stephane SYNODINOS 2400fcDes bottes de paille, un arbre où chacun peint sa feuille d’un doigt trempé dans la peinture, des photos et de sages pensées : la déco nous invite au coeur de la nature. Pour décliner ce thème en chansons, les titres proposés élèvent le regard : « On a opté pour la poésie plutôt que le militantisme. On prend de la hauteur sur le monde tel qu’il est » souligne Brice Baillon, animateur des festivités avec Fabrice Pereira et Christophe Allègre au piano.


Signé Eric Toulis,Capitale santé dépeint avec humour le spleen du vacancier qui « s’en retourne à Paris », sa pollution et ses cages à lapins. Avant le week-end, les 238 choristes avaient commencé d’apprendre ce 1er titre chez eux. Pour aider à le mémoriser, Brice a imaginé une interprétation corporelle proche de la chorégraphie, entre « bourrée de l’Ain », mouvement de gym façon Véronique et Davina, French Cancan et sourire dentifrice...


5D 72210 WECC LOYETTES 2018 03 0304 atelier samedi Stephane SYNODINOS 2400fcMonsieur Toulmonde, composé par Aldebert, pose de graves questions sur notre bonne vieille terre, sous l’oeil innocent de l’enfant : « Qu’avons-nous fait de la planète bleue ? » Très rythmé et tonique, ce titre généreux et sincère, dirigé par Fabrice, se chante aussi avec le corps. Mais on peut oser, par instants, un style plus « précieux », pour que la voix et le texte portent mieux, précise le chef.


Ecrit par HK et les Saltimbanks, Rallumeurs d’étoiles aura donné la carte d’identité du week-end chantant. Cette chanson, au rythme reggae, rend hommage aux anonymes qui, par un petit rien, mettent de la joie et de l’espoir dans le coeur des gens, rendent le monde meilleur. C’est la 1ère fois que le titre, harmonisé et dirigé par Brice, était en chanté en choeur. Coup d’essai, coup de maître, avec un final (6 voix) à donner le frisson... Côté patrimoine,Auprès de mon arbre semblait incontournable pour un week-end nature. Dirigé par Fabrice, le tube de Brassens, belle métaphore sur les racines de tous ordres, en dit beaucoup sur nos semblables et leurs paradis factices.

 

5D 72636 WECC LOYETTES 2018 03 03 spectacle POLYGAMMES Stephane SYNODINOS 2400fc

 

Samedi soir, c’est un voyage au coeur de cette humanité que proposait proposait la troupe vocale et scénique Polygammes (Val d’Oise), avec son spectacle « Toute cette beauté ! Et tout ce merdier... » Créé par Brice Baillon et Alain Maucci, il raconte l’homme et sa planète à travers la chanson francophone et une mise en scène fine et expressive.

 

 

 

 Un accueil chaleureux, une ambiance bon enfant, de l’énergie pour continuer, Loyettes laissera de lumineux souvenirs aux choristes. « Pensez à semer des graines et des sourires » leur a lancé Maureen avant la prestation finale. Même certains habitués des week-ends chantants en sont ressortis comme si c’était la première fois. Avec le sentiment d’avoir vécu un instant privilégié, en mêlant leur voix aux 237 autres. Heureux d’ avoir ensemble « hissé haut notre idéal »...

 

Reportage de Jean-François Vaizand


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte