Alliances Polyphoniques : l’émotion tropicale

On a beau baigner dans le mouvement choral depuis 15 ou 30 ans, avoir participé à d’innombrables week-ends chantants, avoir intégré ou dirigé bon nombre de Grands chorals des Nuits de Champagne, on court toujours le doux risque d’être confronté à une émotion inconnue lorsqu’on s’investit au cœur d’un projet innovant dans lequel Chanson Contemporaine s’aventure !

Sylvain Tardy et Geoffrey Bouthors en ont fait la délicieuse expérience en ce début du mois de mars au Salvador pour la première semaine de répétitions intensive20190308 083755s du projet Alliances polyphoniques, au contact de pas moins de 3 chœurs. Pour mémoire, le projet Alliances polyphoniques est né au Salvador il y a 3 ans maintenant à l’initiative de l’Alliance Française de San Salvador. On parle là de la création d’un spectacle polyphonique de qualité professionnelle qui réunira en juin prochain un chœur international de 400 choristes résidant sur le territoire salvadorien, inscrits dans la pratique en amateur. Parmi eux, 250 élèves du lycée français, 120 adultes amateurs et 30 choristes semi-professionnels salvadoriens. Plus de 10 nationalités sont représentées dans ce chœur cosmopolite et intergénérationnel. Salvadoriens et Français évidemment, mais aussi Colombiens, Cubains, Canadiens, Espagnols, Belges, Italiens, Péruviens, Mexicains, Guatémaltèques s’uniront pour la 3ème manifestation du plus grand chœur francophone en Amérique centrale. Cette aventure s’adresse à tous ceux qui aiment chanter, se retrouver entre amis, participer à un projet collectif. Tout cela sous le signe de la francophonie…

 

Alors au départ on tâtonne, on apprend à se connaitre et surtout à se comprendre. Sylvain fait appel à ses vieux souvenirs d’espagnol scolaire. Quant à Geoffrey, il attaque bille en tête dans la langue de Shakespeare qu’il maîtrise mieux que celle de Cervantès ! Mais là n’est pas l’objectif, ce projet Alliances polyphoniques ayant pour vocation première de promouvoir et faciliter l’apprentissage du français à travers l’interprétation polyphonique. La magie polyphonique opère encore une fois très rapidement, et sans aucun effort, on échange en français et surtout en musique. On avance dans l’apprentissage des titres. Premières réactions de nos deux compères au sortir de la première répétition du chœur semi-pro : « c’est un beau groupe et on sent qu’ils ont pu profiter de leur première expérience avec Chanson Contemporaine en octobre dernier (NDLR : dans le cadre de l’atelier choral des Nuits de Champagne 2018) pour comprendre où on les emmène ».


20190307 204746Autre ambiance le lendemain avec le chœur d’adultes. Il faut pour commencer s’accommoder d’une coutume locale : une notion toute relative de la ponctualité ! L’adaptabilité, voilà sans doute la qualité première qui fait de ce projet un succès. Sylvain et Geoffrey n’en manquent pas et malgré le décalage horaire et la chaleur harassante qui règne en cette fin de saison sèche sous les tropiques, ils mènent tambour battant une journée de répétition où 5 titres seront travaillés. Parmi ceux-ci F.O.R.T  (paroles et musique Anna, Joseph, Louis et Matthieu Chedid // harmonisation Brice Baillon) et Rupture de stock (paroles et musique de Richard Gotainer et Claude Engel // harmonisation Bruno Berthelat) collent parfaitement à la thématique écologiste choisie pour le répertoire de cette aventure.
Au-delà de la dimension pédagogique, artistique et interculturelle, la mission éducative est également très présente. La sensibilisation à la protection de l’environnement est un axe majeur du projet d’établissement du Lycée français de San Salvador. C’est donc tout naturellement que sa direction a une nouvelle fois décidé d’associer un ensemble de 12 classes pour un chœur d’enfants de 250 élèves. La fraicheur et l’envie de ceux-ci qui participent pour la troisième année met du baume au cœur. C’est tout simplement émouvant et régénérant de les entendre entonner Greenwashing (paroles et musique de Christophe Mali / Interprète Tryo / harmonisation Brice Baillon).


Une semaine de pur bonheur qui laisse présager une grande émotion le 8 juin prochain sur la scène et dans la salle du Théâtre National de San Salvador, après une nouvelle semaine de répétitions intensives et de plaisir partagé.

 20190308 102138

Max Vasseur


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte