Chanter Dylan ? En anglais ?? OMG !

Pourquoi mettre Dylan au répertoire du Grand choral ? Et aussi, comment ? Quelles connexions entre ces chansons anglophones et les répertoires de Francis Cabrel et Fred Pellerin ? Brice Baillon, directeur artistique des productions polyphoniques, nous en dit plus sur les particularités de cette nouvelle édition.

about 3Est-il particulier d'aborder le répertoire de Bob Dylan avec un grand chœur ? La façon de chanter de Dylan est vraiment proche de la voix parlée. L'interprétation collective est donc un challenge à toutes les étapes de la réalisation. Dès l'écriture des harmonisations vocales, l'arrangeur doit trancher et fixer une mélodie et une prosodie qui ne peut pas reproduire en tous points la version originale. Ensuite, pour le chef, il ne faut pas tenter de ressembler à la version de Dylan. L'interprétation par les choristes reste une étape cruciale car il faut donner du sens à des mots dans une langue qui n'est pas notre langue maternelle... sacré défi !

Quelles sont les difficultés auxquelles ont été confrontés les choristes dans leur apprentissage des titres ? Au-delà de la langue (le Français moyen n'étant pas réputé doué pour les langues étrangères !), l'écriture de Dylan suppose parfois un débit très rapide.

On peut imaginer une certaine appréhension à aborder l'anglais chez les choristes, et peut-être même chez les chefs de chœur ! Qu'est-ce qui a été mis en place pour faciliter cette approche ? Déjà, il faut accepter l'idée qu'on peut chanter anglais avec un accent français. On trouve tellement séduisant un Italien qui nous parle français avec son accent ! Pourquoi ne pas accepter notre propre accent, tout en essayant de respecter le plus possible la musique de la langue originale, bien sûr. Pour cela, nous avons fait appel à une choriste du Grand Choeur enseignant l'anglais au collège, qui a coaché l'équipe des chefs de chœur et qui a, via des supports vidéos d'apprentissage, donné des outils précis de prononciation à l'ensemble des choristes : comment faire sonner les consonnes en anglais, et les voyelles spécifiques qui ne sont pas employées dans la langue française.

Est-il vraiment diffèrent de chanter en anglais ou en français ? La musique des mots n'est pas la même. En anglais, il y a davantage de relief. Les consonnes sont plus explosives également. Les voyelles quant à elles sont très différentes des nôtres. Certaines sont des diphtongues (2 voyelles successives), d'autres se situent entre 2 voyelles françaises.

Les répertoires de Francis Cabrel, Bob Dylan et Fred Pellerin vont se croiser durant cette édition, qu'est-ce qui les qui les rassemble ? Ils sont reliés par leur esprit guitaristique. Au-delà, des thématiques communes se dégagent (constats sur l'état du monde, relation à l'autre et humanité, etc.) et il y a chez les trois des chansons poétiques tantôt narratives et particulières, tantôt universelles. Francis Cabrel explique d'ailleurs que c'est Like a rolling stone qui lui a donné l'envie de jouer de la guitare et chanter ! Par ailleurs, Dylan est un chanteur qui cherche à raconter ses histoires, on retrouve ça chez Fred, qui est avant tout un conteur. C'est aussi chez les trois la culture folk de la sobriété. Seul à la guitare, ça fonctionne ! Pas besoin d'artifice.

Est-ce qu'harmoniser et chanter du Bob Dylan au Grand Choral pourrait donner l'envie de proposer parmi les partitions éditées par Chanson Contemporaine davantage de chanson du répertoire anglosaxon à l'avenir ? La tendance de la scène française est à l'ouverture à l'international. Évidemment la culture anglophone saxonne domine largement, mais pas forcément au détriment de la nôtre. On pourra donc ouvrir de temps à autres notre répertoire à l'anglais, ce qui permettra sans doute de faire progresser notre pratique de la chanson polyphonique en abordant des styles, des rythmes et des sonorités nouvelles. Pourquoi pas aborder des incontournables de la chanson internationale en puisant chez Pink Floyd, Queen, Simon and Garfunkel, mais aussi U2, Police ou Jason Mraz ! En parallèle, la découverte de chansons en français est quasi illimitée, et restera au centre de notre projet

 

 


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte