événements


Evenements


Des rendez-vous entre professionnalisme et convivialité pour partager la chanson chorale tout au long de l’année, à 60 ou à 1000, à Troyes, à Sète ou ailleurs.


Voir les événements

Partitions


Editions


Un catalogue exclusif sans cesse renouvelé de plus de 700 chansons harmonisées pour chœurs et groupes vocaux.



Voir le catalogue

Formations


Formations


Des ateliers adaptés aux besoins de ceux qui pratiquent la chanson chorale et qui désirent se perfectionner et développer leurs talents.



Voir les formations

Le Projet


Chanson Contemporaine donne un sens à l’expression “chanson chorale” en développant un projet centré autour de la culture de la chanson pour l’univers choral et en construisant des passerelles entre les mondes professionnel et amateur.




Le projet

Le vent nous portera à Lézignan

 

Samedi 28 mars, 10 heures. Un soleil printanier éclaire une ligne d’éoliennes qui surplombe les vignes ; un vent furibond souffle…pas de doute, on est bien à Lézignan-Corbières. C’est au Palais des Fêtes de la ville que l’équipe organisatrice de Corbières en Chœur, « l’équipe des rouges » s’affaire depuis ce matin aux derniers préparatifs. Julie Rousseau et Mickaël Cavalier, respectivement chef de chœur et pianiste du week-end, se familiarisent avec les lieux, pendant que le groupe Octopus, arrivé la nuit dernière de Troyes pour offrir un concert aux choristes dans la soirée, fait sa balance. Guillaume Le Ray, l’autre chef du week-end, les accompagne pour l’occasion au piano.

 

Répertoire : "Résiste" (Michel Berger), harmonisé par Brice Baillon et dirigé par Julie Rousseau. "On dirait que c'est normal" (Jeanne Cherhal) harmonisé par Martin Le Ray et dirigé par Guillaume Le Ray."Monde virtuel" (Mathieu Chedid) harmonisé par Martin Le Ray et dirigé par Guillaume Le Ray.

 

6919924 1057916813h30. Les premiers choristes arrivent ; 149 sont attendus aujourd’hui. Une grande partie d’entre eux connait les lieux puisqu’ils avaient participé à la première édition, en 2013. Ils vont bientôt faire connaissance avec une nouvelle équipe artistique, incarnée par le sourire pétillant de Julie Rousseau et l’humour décalé de Guillaume Le Ray. Pour Michaël Cavalier, le moment est important : c’est son premier week-end avec Chanson Contemporaine. Petits échauffements, puis première plongée avec Guillaume dans le Monde virtuel de Mathieu Chedid, premier des trois titres choisis pour l’occasion ; et c’est avec ce titre léger, à trois voix, que la magie commence à s’opérer. Elle se poursuit, plus grave, avec On dirait que c’est normal, titre de Jeanne Cherhal qui aborde le thème de l’excision. Guillaume interpelle le chœur : « Il faut qu’on sente toute cette violence ! »

 

6919924 11831455

Pour la majorité des choristes, ce titre est une découverte. « Ca me rappelle Narbonne Plage » me glisse une choriste à la pause, faisant ainsi allusion au titre de Florent Marchet que Brice Baillon avait fait découvrir lors du précédent week-end, et qui était aussi très chargé en émotion. Puis l’émotion fait place à l’énergie. Aujourd’hui, Julie défend Résiste de France Gall et Michel Berger : « Allez les filles, vous êtes toutes des France Gall ! » Tout le monde connait la chanson, mais la découverte de son harmonisation, et la direction tout en fluidité de Julie charme les choristes. Le premier jour d’atelier choral se termine. Le soir venu, c’est au tour d’Octopus de conquérir le cœur du chœur des Corbières et des spectateurs venus pour la soirée. Que reste-t-il de nos chansons ? Telle est l’ambitieuse question à laquelle ce talentueux quatuor répond ce soir. Le voyage polyphonique qu’ils proposent dans l’univers de la chanson française au travers de leurs medleys aussi variés qu’éclectiques est un bel écho à l’atelier choral.

 

6919924 11840503

Les choristes sont au rendez-vous le dimanche matin, malgré le changement d’heure. L’échauffement et les blagues de Guillaume les réveillent tout à fait ; visiblement, le Corbières l’inspire... Julie, elle, tente de retrouver la voix qu’un méchant virus lui enlève depuis la veille ; mais l’énergie est là : « C’est vous qui avez écrit la chanson, les paroles, fait les arrangements. Elle est à vous, il faut vous l’approprier ! » La journée passe en un éclair ; après le repas, les choristes reprennent une dernière fois leurs partitions pour finir d’assembler les morceaux de puzzle de chacune des chansons. Bien sûr, elles ne seront pas « terminées » ; mais le public venu assister à la fin de l’atelier aura pu lui aussi découvrir la « mise en chœur » de ce répertoire singulier à travers ce petit échantillon d’atelier choral.

 

 

 

Pour « l’équipe des rouges », c’est encore une belle aventure qui s’achève. Au plaisir d’avoir pu organiser ce deuxième week-end sans encombre s’ajoute celui d’avoir pu créer ce moment de convivialité autour de la musique pour ces 149 hommes et femmes qui, la veille encore, ne se connaissaient pas…

 

Reportage de Marjolaine Hamelin

Plus d'infos




Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte