Le Grand choral buissonnier résonne encore

 
Bandeau NDC
 
L'idée même de maintenir une offre artistique et culturelle par ces temps de distanciation s'est imposée au printemps presque naturellement et unanimement, pour les équipes du festival Nuits de Champagne et du projet Chanson Contemporaine, partenaires historiques du Grand choral, véritable laboratoire de la chanson polyphonique en France et en francophonie. 
 
Nous le savons tous, la vie artistique, culturelle et musicale alimente l'énergie du vivre ensemble et enrichit le lien entre tous, une réalité que cette aventure formidable du Grand choral Buissonnier a démontré avec sensibilité, ferveur et générosité, au-delà des concerts et autres rencontres proposés et vécus dans le cadre de ces Nuits alternatives.
 
"Des Nuits qui nous rassemblent pour découvrir, chanter et partager", telle fut la devise de ce programme alternatif dans lequel nous avons proposé plusieurs rendez-vous pour "chanter ensemble", bien évidemment organisés selon un protocole sanitaire exigeant, et auxquels auront participé près de 2000 chanteurs… De l'atelier chanson jeune public où 21 tout jeunes chanteurs auront partagé l'interprétation de quelques chansons du duo d’artistes Usmar et Tony Melvil, à l'opération “Offrez une chanson comme une fleur" qui aura livré 67 livraisons coup de cœur chez l'habitant, au travail, à la crèche, à l'hôpital ou en Ehpad, en passant par “le Chœur des Nuits", grande première que cet atelier chanson polyphonique ouvert à tous auquel 184 chanteurs d'un soir se sont inscrits pour l'apprentissage d'une, deux, trois ou quatre chansons, et le Grand choral buissonnier, notre première production polyphonique virtuelle interprétée par plus de 800 choristes de France et de Francophonie et les près de 700 collégiens chanteurs du Chœur de l’Aube, réunis pour l'occasion et rejoints par sept artistes déjà accueillis dans le cadre du Grand choral : Francis Cabrel, Bernard Lavilliers, Tryo, Maxime Le Forestier, Louis Chedid, Les Innocents et Emily Loizeau.
 
L'énergie collective réjouissante de ce Grand choral buissonnier à laquelle il faut associer toute la chaîne des acteurs de ce projet, embarque des publics de tous horizons, avant tout sensibles à la chanson… Cette première création polyphonique diffusée sur les réseaux sociaux depuis le 24 octobre (Facebook et Youtube) a d’ores et déjà touché 80 000 festivaliers internautes, comme en écho au silence imposé à “la France qui chante” depuis mars dernier, dans l'attente impatiente de nous retrouver pour chanter ensemble tout simplement.
 
 

 

 


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte