Quand les Victoires de la Musique font une place à la chanson polyphonique

C’était LE rendez-vous de la scène musicale française : le vendredi 8 février, la Seine Musicale accueillait la 34e édition des Victoires de la Musique, diffusée en simultané sur France 2 et France Inter. La cérémonie s’est ouverte sur les notes de Michel Legrand avec l’inoubliable thème du film de Jacques Demy Les Demoiselles de Rochefort. Elle a été marquée par les hommages aux disparus de 2018 (Maurane, Charles Aznavour, Jacques Higelin ou encore Rachid Taha), ainsi que par une Victoire posthume décernée à l’album d’Alain Bashung. Mais aussi par le triomphe de deux jeunes femmes, Angèle et Jeanne Added, et d'un duo de jeunes hommes, Bigflo et Oli, représentant une nouvelle génération d’artistes qui illustre parfaitement et avec force l'influence grandissante des musiques actuelles et en particulier du hip-hop sur la chanson populaire.

 

L’événement a aussi fait un clin d’œil à la polyphonie vocale grâce en particulier à la présence d'une quinzaine de choristes du réseau Chanson Contemporaine, constituant un chœur éphémère mené par Brice Baillon et Geoffrey Bouthors : ils ont eu la chance d'accompagner Camélia Jordana sur un titre de son dernier album "Lost", primé dans la catégorie "Musique du monde". C’est la première fois que la Toulonnaise, révélée en 2009 par l’émission de télé-crochet la Nouvelle Star mais qui s'est depuis lors bien éloignée des itinéraires formatés qui lui étaient promis, inscrit son nom au palmarès, après avoir été primée aux César l’an passé dans la catégorie « meilleur espoir féminin » pour le film d’Yvan Attal, Le Brio. Encore une belle rencontre et toujours de belles perspectives pour notre projet !

.IMG 5403

 


Je n'ai pas encore de compte, s'enregistrer

Se connecter à mon compte